30 nov. 2012

Colomb-Béchar - en 1964

Notre Dame de la Saoura, ou du Sahara.

La Palmeraie, l'Oued Béchar, au printemps 1964. 
Ces photos vont avoir cinquante ans.
En revoyant ces clichés, cela fait ressurgir des souvenirs plein la tête de cette période vécue là-bas loin du pays natal, nous avions dix neuf, vingt ans, nous étions jeunes militaires, des appelés du contingent.
J'aimerai retrouver des copains de chambrée, du CIEES Base Guerre (batiment  A chambre 21, et bat B chambre 13) pour évoquer ces souvenirs,  à travers ce sujet un appel est lancé !

72 commentaires:

  1. je suis arrivé au ciees 343 colomb bechar debut juillet 64 affecté au service des effectifs et toi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je suis arrivé à la meme date en provenance d epernay.
      la ou le R20 passe la marguerite trépasse

      Supprimer
  2. Merci pour le commentaire !
    Suis arrivé à Béchar courant Février, et reparti en Août 1964 !
    Je venais du 405 RAA de Hyères dans le Var où j'avais éffectué mes classes, sur la base Guerre j'étais magasinier service des Transmissions.

    RépondreSupprimer
  3. armée de terre? moi de l' air venant de BA 726 nîmes j'ai passé 2ans et demi à colomb bechar service des effectifs et escale

    RépondreSupprimer
  4. Oui (biffin) dans l'Armée de terre, (Artillerie Anti Aèrienne), appelé du contingent 63 2c, nous étions partis pour faire 18 mois, entre temps le service militaire avait été ramené à 16 mois, pour notre plus grand plaisir, et toi d'apres ce que je comprends tu étais engagé !
    Durant ton séjour à Béchar, es tu descendu plus au sud, c'est à dire à Hamaguir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. engagé volontaire 2ans et rempilé 1an Béchar dont j' ai gardé un très bon souvenir autant de la base ou nous étions 5000 il me semble entre l'armée de l' air , de terre et conjointement la légion que de la ville très sympa.J'ai fait 4mois à kébir oran une escale à Reggan et une excursion à Béni Abbès.

      Supprimer
    2. bonjour,
      je suis allé a Hammaguir de avril 63 à juillet 64
      Je venais de Melun 1er RAMa

      Supprimer
  5. Si ma mémoire est bonne, sur la base guerre de Béchar il y avait en 1964, l'armée de l'air, et deux régiments de l'armée de terre, cela représentait d'apres ce qu'on m'avait dit environ 2100 bidasses en tout sur le C.I.E.S !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir GERONIMO
      Merci pour vos commentaires !
      Oui la légion je me souviens ils étaient en dehors du CIEES , juste avant d'y arriver à droite en venant de Béchar, me semble t'il !

      Supprimer
  6. je suis arrive a bechar en tgv rafale janvier 1964 de st diziez apres passage par paris invite par le fis du comendant des ponpiers de paris delaborderie remerciment affete transmition au repatiteur on joue souvant au foot sous la chaleur sous les ordres du comendant touzar si mais souvenir son bon bien le bonjour a bonnet et au autre. et fifine le bordel a/v tres bon souvenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J suis arrivé a bechar en octobre 1964 par la raffale.Je bossais à la télémesure au développement des films et des bandes d enregistrementJe chargeai les cameras sur itmar Hammaguir point Brigitte que de bons souvenirsJe suisen PICARDIE et mon copain de CHERBOURG.J etais a la permanence photo J ai fait mon ci a LUXEUIL

      .Je chargeai les cameras et j allais sur le pas de tir a itmar Hammaguir point brigitte

      Supprimer
  7. Bonsoir : Merci pour ton témoignage
    Ah oui ce sont des souvenirs lointains, mais bien vivaces, d'abord le voyage en train " la Rafale ", apres le départ d'Oran, passage obligé par Pérréguaux, une cure d'oranges sur le quai, (qu'es ce qu'elles étaient bonnes) puis le voyage toute la nuit, pres de la frontière Marocaine, ce train était bondé de bidasses, il faisait chaud dans ce train !.
    Ah oui chez Fifine, c'était à Béchar !
    Moi aussi au CIEES j'étais au trans, magasinier, ah les parties de pétanque pres des sarrades, pendant les permanences
    Le commandant Touzar, je m'en souviens bien, il était originaire de Nimes, un officier supérieur bien, un chic type, je me souviens nous avions été travaillé chez lui en ville dans Béchar, il nous avait offert à boire et à manger, voila !

    RépondreSupprimer
  8. alain 13
    moi aussi j etais au trans un bon copin a moi travailler aussi au magasin il etait de paris petit de taille et faisais beaucoup de musculation mais me souviens plus de son nom peut etre que tu le connésser .

    RépondreSupprimer
  9. Merci Alain pour le commentaire
    Parmi mes souvenirs du magasin, je me souviens de trois copains, un qui était assez grand il était de l'armée de l'air, il était Charentais, les deux autres étaient de armée de terre (comme moi), un assez costaud, baraqué venant de la Sarthe, et l'autre pas tres grand, plutôt maigre, de Mayenne, c'était avec lui que nous faisions des parties de pétanque, et puis nous avions au magasin une masquotte, un fennec apprivoisé, qui appartenait à un adjudant de l'armée de l'air, nous allions aux cuisines (au mess) lui chercher de la viande pour le nourrir, j'ai des photos de ces copains ainsi que du fennec, ce sont de bons souvenirs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour gege j etais aussis a bechar en 63 ET 64 au trans magasin je me souviens du commandant touzar mon chef etait l adjudant chef guauriou tout le monde m appelait quinquin etant du nord je logeais au centre emission b l u je ne me souviens pas de toi quant au fennec c etait un chacal .que de souvenirs

      Supprimer
    2. Bonjour
      Merci pour ton commentaire.
      Moi non plus je ne me souviens pas de toi, et pourtant me semble t'il, (effectivement quand tu le dis) quinquin cela me dit quelque chose, donc tu ne logeais pas avec nous dans les pioles dans les chambres 19 où 21, avec les transmetteurs !, et les photos des gars avec qui j'étais au magasin transmissions tu t'en souviens pas non plus, le Sarthois, l'homme à la pipe, et le Mayennais lui assez réservé ?, le Charentais lui était de l'armée de l'air, trois gars forts sympa !
      Quand à notre animal fétiche, c'était bien un chacal, donc toi aussi tu t'es occupé de lui !
      A + Gégé

      Supprimer
    3. bonjour au magasin j etais chauffeur du citroen tole au bureau il y avait le sergent masson le sergent chef serkissian et un caporal chef appele dont je ne me souvient plus du nom je logeais au centre emission b l u je devais sortir de la base et passe par la legion quand au chacal il avait le grade de caporal autour du cou j etais de la 63/2B A+

      Supprimer
    4. Bonjour
      Suite à ton commentaire du 10 Juillet
      Oui je me souviens bien du sergent chef Serkissian, au magasin Transmissions, mais depuis j'avais zappé son nom, c'est lui qui m'avait proposé pour 1re classe, donc tu logeais au centre d'émission, es ce que c'était l'endroit où on communiquait (échanges de messages) avec les bases d'Istres, Brétigny, et Biscarosse, mais aussi Hammaguir ? souvenirs, souvenirs !!!
      As tu des photos, pourrais tu me laisser ton mail, ou ton téléphone ?
      A +++ Gégé

      Supprimer
    5. bonjour gégé ou je logeais les teletypes fonctionnais jour et nuit j etais surtout chauffeur sur place j avais une jeep que je ramenai tous les matin au magasin trans et la' je prenais le citroen tole (environ 15000 km avec)et oui souvenir souvenir je t envoi mon adresse mail j habite a present en belgique charlesanitaherseaux@gmail.com oui j ai des photos plus en trop bon etats dont celui du chacal

      Supprimer
  10. arrivé en mars 1964 a bechar venant du 405 r a a de Hyères diverses affectations climat très dur ennui profond été a hammaguir bons copains 1 permission libéré a 16 mois bon souvenir nous étions souvent en ville pour nous distraire.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Anonyme.
    Merci pour ce nouveau commentaire, je pense que nous devons être du même contingent (c'est à dire de la 63 2C) , moi aussi je venais de Hyères du 405 RAA, et je suis arrivé à Béchar, au CIEES début Mars 64, et j'ai fait 16 mois, je vais prochainement alimenter le sujet en mettent de nouvelles photos, vu l'intéret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude
      Bonsoir Gégé, bonsoir à tous
      Comme je le disais un peux plus haut, j'étais à Hammaguir de avril 63 à juillet 64.
      Je suis de la 63 1b
      Sur Hammaguir je faisais parti de la maintenance électrique (4 bidasses, 1 chef et 1 civil) et par ce travail, on avait accès à tous les sites.
      Avec le 4x4 Dodge j'ai du croiser certain d'entre vous.
      Gégé, tout d'abord merci pour ton site et, si tu veux qq photos, j'ai un album que j'ai "scané"
      je te donne mon mail claude.brisez@sfr.fr
      Bon salut à tous et mm si quelques fois on c'est fait ch... cette période reste un très bon souvenir
      A+

      Supprimer
    2. Bonsoir Claude
      Merci pour le commentaire, tres intéréssant, comme tu dis, ce séjour vécu loin du pays, cela reste de tres bons souvenirs .
      je te contacte.
      @+

      Supprimer
  12. Commentaire déplacé
    • meynadier1 décembre 2012 18:44
    J'étais a BECHAR de fin février 1964 a fin mars 1965 aucun souvenir intense sinon un isolement au ciees et des sorties en ville.Il est vrai que l'indépendance était arrivé et le temps était long avec un climat de mai a octobre très chaud et des bains en piscine assez interessant.Temps perdu dans la rafale et aussi dans les nord atlas qui m'ont emmené en permission st rapatriés.
    RépondreSupprimer

    Gégé.481 décembre 2012 21:59
    Merci pour le commentaire, si j'ai bien compris nous étions de la même classe (la 63/2C) je suis moi aussi arrivé à Béchar au CIEES fin Février 64, et libéré en Mars 65.
    Il y avait me semble t'il, d'apres ce qu'on nous avait dit, un peu plus de 2000 militaires, appelés et engagés, sur la base guerre, venant de trois régiments métroplitains différents, armée de l'air et de terre.
    Je venais du 405eme RAA de Hyères, pres de Toulon, ou j'avais accompli les classes.
    L'Embarquement à eu lieu à Marseille, passage obligé pour une nuit à la caserne Ste Marthe, nous avons fait la traversée en bateau, à bord du "Sidi Mabrouk" débarqués à Oran, 35 heures de traversée, avec une Méditéranée déchainée), passés par le DTO à Mers et Kebir, et bien sur pris le train la rafale à Pérréguaux, tout un après midi et une nuit en train, trajet long et pénible, le long de la frontière Marocaine.
    Je me souviens que sur la base il y avait aussi des civils qui travaillaient pour le CNES.
    Certains de mon régiment sont partis à Hamaguir, beaucoup plus bas dans le sud Saharien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour gege de meynadier j'étais de la 64/1/a 35 H de traversée avec le sidi mabrouk de oran béchar en "rafale"fin févrer 1964 je venais du 405 e r a a et de toute façon n'étant pas trop militariste j'ai tué le temps et il y avais de bons copains .

      Supprimer
    2. cher gege mon 1er commentaire a éte jugé déplacé en fait j'ai gardé de bons souvenirs avec les copains mais mes affectations ne me convenant que les 3 derniers mois ce n'était pas facile.En octobre j'ai reçu le "titre de reconnaissance de la nation"pour le séjour passé en A F N avant le 1er juillet 1964 cela rappelle cette période et les copains dont je n'ai plus de trace.

      Supprimer
  13. Bonsoir , j'étais à Colomb bechar d'avril 63 à mai 64 au Ciess dans l'armée de l'air , jetais le chauffeur du général Yves Hautiere qui commandais la base .J'ai assisté aux tirs de fusées à Hammaguir qui à l'époque remplaçait Kourou .Moi à l'epoque j'ai passé un service vraiment formidable promenade dans le désert, je suis même parti de Colomb jusqu'au port de Mers el Kebr en 2CV pour aller chercher du materiel Malheureusement tout est très loin et maintenant nous sommes des viieux .Bonsoir à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude 63 1b
      Je réponds au message du 22 juillet 2014 au chauffeur du Général.
      Tu étais sur Béchar Hammaguir en même temps que moi.
      Nous avons du nous croiser sur les pas de tir.
      Voir mon commentaire du 06/06/2014

      Supprimer
    2. Je ne suis pas un ancien de Bechar , mais pour info, j'étais au ministère de l'air à Paris en 1969 et chauffeur du Général HAUTIERE , qui était Général de Corps aérien , Inspecteur Technique de l'Armée de l'Air. J'ai un bon souvenir du Général qui de temps en temps me parlait de Béchar.
      Jean-Pierre.

      Supprimer
    3. Merci Jean-Piere pour le commentaire
      Et oui quand j'ai quitté Béchar le général Yves Hautière était général de Brigade Aérienne, directeur du CIEES, et commandant la base de Colomb-Bécher, et commandant des sites militaires au Sahara, donc le plus haut gradé -
      @ + Gégé

      Supprimer
    4. Lors de son départ de Colomb Bechar fin juin 67, le général Yves Hautière était général de Division Aérienne avec pour adjoint le général de Brigade (terre) Jean de Bort.
      Bernard
      bernardballanger@sfr.fr

      Supprimer
    5. Lors de son départ de Colomb Bechar fin juin 67, le général Yves Hautière était général de Division Aérienne avec pour adjoint le général de Brigade (terre) Jean de Bort.
      Bernard
      bernardballanger@sfr.fr

      Supprimer
    6. ON SE SOUVIENT DU GEGE MAIS ENCORE MIEUX DE SES FILLES QU'IL ALLAIT CHERCHER AVEC SON B-26. SAIT -ON CE QU'EST DEVENU LE CAPITAINE TERAZONI (ORTHOGRAPHE A VERIFIER)????

      Supprimer
  14. Bonsoir Anonyme
    Merci pour ton commentaire du 22 juillet dernier !
    C'est super tous tous ces témoignages.
    Prochainement je mettrai d'autres photos pour alimenter le sujet

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour à tous;
    J'ai passé 11 mois à Bechar, je faisais parti du 702 GAG mission tirer des R20 une expérience passionnante e des décors de rêve meilleurs souvenirs aà tous

    RépondreSupprimer
  16. Lionel ,405éme RAA ,Hyères,juillet 64..........et ensuite comme beaucoup Marseille,Mers el Kebir,Oran,La Rafale,et temporairement Bechar ............Affecté finallement a Hammaguir radar vent.J'ai pu assister à tous les tirs de l'epoque ,"IMPRESSIONNANT"

    Il est seulement dommage que nous autres "LES ANCIENS AFN"n'existonspas,apres le 1er juillet 1964 !!!??,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut a tous les anciens de BECHAR,pourquoi ne pas donner le titre de reconnaissance de la nation a tous ceux qui ont effectué 12 mois en A F N .ce titre me donne quoi en avantages De toute façon il n'est pas volé par rapport a celui qui était en FRANCE et qui rentrait chez lui 2 fois par mois. AMITIES MEYNADIER

      Supprimer
    2. Bonjour Lionel, bonjour à tous
      Et oui (suis d'accord avec toi) c'est vrai on parle pas de nous ceux d'après 1964 et pourtant nous sommes aussi des anciens d'AFN !

      Supprimer
    3. Je pense que tu es de la 64 2/a....moi arrive 1er juillet 64 à hyeres au 405RAA puis direction le CIEES..arrive Bechard aout 64....peloton puis mutation à Hammaguir au Mess sous-oficier.

      Supprimer
  17. C'est vraiment un sujet qui passionne
    Merci Lionel pour ton commentaire, et oui nous sommes tous passés aux mêmes endroits pour nous rendre là bas.
    Avec du recul, faut reconnaître (à travers tous ces récits) que cette période vécue là bas nous laisse plein de souvenirs.
    Aurais tu des photos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Gégé .
      Malheureusement, mon 24/36 caché dans le faux plafond de notre fillod s'est kraché au sol........c 'est comme ça d'ailleurs que j'ai pu le passer à la douane (sans qu'ils m'enlèvent le film, cassé) je dois avoir quelques diapos ..........mais il faut que je les retrouve !!!!!

      Supprimer
    2. Salut
      Merci à toi et tous les autres pour tous ces commentaires, c'est vraiment le sujet (de mon blog) qui passionne le plus, et en tout cas et de loin celui qui a le plus de commentaires, un grand merci à tous, si vous avez des photo, n'hésitez pas à me les envoyer, ce sera avec grand plaisir !

      Supprimer
  18. Michel.08 .6mois de pelotons au 3/25 RA Héttange Grande, radar S.D.S. 5 semaines 404 R.A.A Blida (A..IA). 2mois C.I.E.E.S Béchar (Itmar) radar COTAL LY. 8 mois C.I.E.ES Hammaguir section radar sur COTAL PL .Mon temps de service c'est passé sur trois années,novembre 62à début avril 64.retour, la rafale, Oran, Sidi Mabrouck ( tempête dans le golfe du lion) gare St Charles etc.

    RépondreSupprimer
  19. Salut Michel.
    On s'est loupé de peu .Je suis arrivé à Hammaguir sept 64 .Tu m'a laissé un radar en parfait état
    Merci.Nous avions 2 équipes ,pour un lâchage de "bulle" à midi et un à minuit.
    A l'époque nous avions 2 chefs Montoriol et Neyrac.(good guys)
    J'ai d'assez bons souvenirs des suivis de la sonde et des rapports météo que nous faisions.A plus

    Lionel 63

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aspirant daniel sachet ce nom te dit quelque chose?

      Supprimer
  20. salut gégé .
    aurais-tu des photos de juillet 64 et + du CIEES 343 et de colomb béchar à mettre sur ce blog.
    Merci d'avance.Salutations d'un ancien( gonfleur d'hélices)qui regrette cette période où nous avions 20 ans.

    RépondreSupprimer
  21. D'abord merci à Michel, à Lionel 63, et enfin à toi (l'ancien gonfleur d'hélices) pour vos commentaires, c'est un sujet qui suscite toujours autant d'intérêt, et j'en suis content, et oui nous avions 20 ans, la vie devant nous, le temps a passé, à présent nous sommes des vieux, avec dans l'ensemble de bons souvenirs de cette période vécue là bas loin du pays et de nos familles.
    Oui j'ai encore quelques photos dont une d'un gonfleur d'hélices qui était au magasin des transmissions en même temps que moi, c'était un Charentais, un bon copain, promis je vous mettrai quelques autres vues, du moins les plus intéressantes !

    RépondreSupprimer
  22. Claude 63 1b
    Bonjour à tous et meilleurs vœux
    Je viens de passer plus d'une heure au téléphone avec Gégé
    Je vous laisse deviner sur quoi portait notre conversation.
    MERCI Gégé
    Merci aussi de réunir virtuellement cette bande de vieux "ColomBécharistes"
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour étant de la ciees 343 de la classe 65 2b je suis a la recherche des 4 soldats qui ont traversé le champs de mine le 20 février 1966 pour prendre de leurs nouvelles et pour question d amitié...
    si jamais vous vous reconnaissez je serais ravie d avoir de vos nouvelles....
    je vous laisse mon portable si jamais merci d avance:06.31.82.54.53

    RépondreSupprimer
  24. SALUT GG.
    J'ai retrouvé une pellicule non développée de 1964 ainsi qu'une dizaine de diapos,j'éspère pas trop floues ? Hyères,Hammaguir, Béchar . Je vais essayer de les numériser .........à voir.
    A plus.
    Lionel 63

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lionel
      Mais c'est super d'avoir retrouvé ça !
      J'espère que ça va être exploitable !
      J'ai hâte de voir ça !!!!
      @ plus !

      Supprimer
  25. bonjour à tous
    arrivée en mai 66 après devancement d'appel à bechard dans l'armée de l'air pour une durée de 1 an beaucoup de souvenir et une grande envie de retourner sur les lieux
    je regarde toujours avec beaucoup d'émotion toute ces photos qui me rappelle mes jeunes années
    salutation à tous

    RépondreSupprimer
  26. bonjour
    arrivee a colomb bechar en juin 1964 apres mes 4 mois de classe a grenoble du 71é bataillon du genie je recherche tous les copins de la 64 1b

    RépondreSupprimer
  27. Bonsoir à tous
    Encore merci pour ce dernier commentaire, je vois qu'il y a toujours autant de visites, donc d'intérêt pour ce sujet, je serai curieux de savoir si grâce à ce dernier certains d'entre vous, êtes rentrés en contact ?
    Donc si pn résume d'aprés vos écrits sur la base guerre, nous venions des régiments suivants : du 1er RAMA de Melun, du 702 GAG de ? , du 71eme bataillon du Génie de ? , du 405e RAA de Hyères, et de la BA 726 de Nimes, si j'en oublie, merci de les rajouter !
    @ +++

    RépondreSupprimer
  28. Bonsoir
    Je fais parti de la 64 1C /405 RAA Hyères. Arrivé BECHAR vers le 14 juillet: 2 mois de classe et direction C I E E S HAMMAGUIR affecté aux ciné/théodolite pointeur en site et en gisement. J'ai filmé toutes sortes de largages CT20 /MATRA /BOMBE ATOM Simulé/Véronique, et autres; très bon souvenirs des postes 6 et 1. Comme les tirs étaient rares j'ai appris les échecs le Tarot, les boules le ping pong et les livres classiques que je n’avais pas lus. Avec les permes libérables, je n’ai effectué que 14 mois. J’ai perdu de vue tous les copains de cet époque, et le regrette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je suis de la 63 1B, moi aussi je suis allé sur Hammaguir, j'étais au service électrique sur la base vie.
      On avait aussi la maintenance des pas de tir et des postes 6 et 1 entre autres.
      Comme toi, j'ai assisté de très près au lancement d'engin.
      J'ai vu notre chat de l'espace à qq metres.
      Je laisse mon mail si le cœur t'en dit à toi et à d'autres n'hésiter pas
      claude.brisez@sfr.fr
      A bientôt

      Supprimer
  29. Bonsoir
    Merci pour ton commentaire
    Donc toi aussi tu étais biffin, venant (comme moi) du CI 405 RAA
    Toujours aussi intéressants les commentaires, et oui nous nous sommes perdus de vue, oui c'est dommage !!!

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour je suis de la 66/1B après des classes à Epernaiy au 701 GAG départ en juillet 65 vers Bechard ou j'ai participé a des campagnes de tirs de R20. De bons souvenirs. Alain B/C

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour, je suis de la 64/2A, armée de l'air venant de la base de Chataudun,arrivé à Colomb-Béchar service Infra à la mi septembre 1964, reparti ensuite début septembre à Hammaguir, même service jusqu'à mi octobre 1966.Très bon souvenirs de cette période .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Merci pour ton commentaire
      Je ne savais pas que des militaires de la BA 279 de Chateaudun, étaient venus aussi sur les sites de Béchar et d'Hammaguir, pas étonnant que nous étions si nombreux sur la base guerre !
      La BA 279 n'existe plus, dissoute maintenant !

      Supprimer
    2. je suis de la 65/2b,arméee de l'Air, arrivé à Béchar début nov65,Hammaguir début janvier66 aux moyens thechniques,libéré fin dec66.L'Infra n' etait pas loin de l'atelier de mécanique générale(tour,fraiseuse).Je me souviens d'un corse(un grand baléze)de l'Infra,il logeait dans la même fillod que moi.Je garde de tres bons souvenirs de cette periode de ma vie!

      Supprimer
  32. si quelqu'un se reconnait qu'il me le fasse savoir je me rappelle de HUL LAHARY QUIBEL LENORMAND et d'autres enfin des bons souvenirs comme a 20 ans MEYNADIER 64/1/A

    RépondreSupprimer
  33. Un grand merci les gars pour vos commentaires, cela permet entre autre d'évoquer des souvenirs, et si cela pouvait aussi contribuer à provoquer des retrouvailles, que de satisfactions pour moi et pour vous aussi !

    RépondreSupprimer
  34. SI ma santé me le permettait je retournerais a BECHAR la ville a doublé la place des chameaux et la palmeraie les pistes enfin une ambiance il parait que le CIEES a été récupéré par l'armée ALGÉRIENNE AMITIÉS MEYNADIER

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir
      T'avais déjà mis un commentaire me semble t'il ? au tout début du sujet, merci pour ce nouveau commentaire !
      Je pense comme toi, que la ville de Béchar a du bien changer depuis notre départ, moi aussi j'aimerais bien y retourner, hélas je pense que moi non plus je ne reverrai jamais ce lieu, !

      Supprimer
  35. Bonjour, je suis un ancien de Colomb Bechar ayant été incorporé le 15 mai 1961 à Compiègne jusque juillet 61. Je suis arrivé à Colom Béchar le 28 Juillet 1961 et j'ai été affecté au service régulation avec le lieutenant Fernandez et l'adjudant Stacho. Le commandant de base de l'époque était le commandant Lacroix. J'étais donc chauffeur de GMC ensuite les GBC sont arrivés et pour finir chauffeur de Bus ( Cars chaussons ) qui circulait entre la base et la ville. Le premier arrêt était l'arrêt de Lopez. Là je rencontrais des difficultés le soir pour remonter tous les soldats. Je transportais parfois 90 soldats dans un bus pouvant en transporter 45 normalement. Mes copains étaient Guy Arthus et Christian Godemer (Levallois Perret) Je vous laisse mon adresse email ci-dessous, au cas ou vous voudriez entrer en contact avec moi. Bonne journée, Soldat 2ème classe Robert Dehaine. robert.dehaine@gmail.com 0677405930

    RépondreSupprimer
  36. Bonsoir
    Merci pour ton commentaire, intéressant, je garde ton mail, et ton tél, je te contacterai !
    Tu étais biffin, ou gonfleur ?
    Je vois que tu as foulé le sol saharien quelques années avant moi , donc nous ne nous sommes pas croisés !
    @ + Gégé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ancien de la 12°C.S.M. (matériel) j'aimerai retrouver des anciens qui étaient dans ce régiment du 14 juillet 1964 à avril 1965. Je venais du CISM N°1 de Montluçon et j'ai été affecté au service des effectifs.

      Supprimer
  37. Bonjour j'écris pour mon père qui est pas très doué en informatique... alors il était à colomb en 1964. Il s'appelle Robert marc et il venait d Alsace.
    Cheveux noir 1m72 corpulence normal.
    Service : INFRA. Anecdote: son hobbies était d empailler les animaux.

    Il a le souvenir d'un grand méchoui avec des gazelles moutons etc...
    Il se souvient de compagnons qui s'appelle: galon Gérard, gueunier, laiguillon jean, Maurice perona..

    Voici mon e-mail

    robert.anne67@gmail.com

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour Gégé
    Cela fait très longtemps, même trop, que je t'es pas envoyé de nouvelle.
    Je suis Claude de la 63 1/B.
    claude.brisez@sfr.fr
    Béchar/Hammaguir de avril 63 à juillet 64
    Pour ma part, comme pour tous les anciens, un jour pousse l'autre et, tant que l'on a des douleurs tout va bien on est toujours vivant.
    J'espère que vous êtes tous plein de douleurs !

    Il y a qq jours j'ai reçu un mail d'un certain Dr en histoire M. Philippe VARNOTEAUX qui recherche des informations sur le CIEES.
    As-tu été contacté ?
    Ton site est toujours super et si certain veulent me contacter, il n'y a pas de pb.
    Amicalement à tous


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Claude, et bonjour à tous
      Merci Claude pour tes nouvelles, ça me fait plaisir
      Comme tu dis si on a des douleurs, des petits bobos, c'est qu'on est toujours là, tant que c'est pas des gros bobos.
      Ceci étant dit je constate que mon blog, du moins le sujet sur Béchar, a toujours du succés, vu le nombre de visiteurs, et de commentaires, encore un grand merci à vous tous.

      Supprimer